alamine-ousmane-mey-minfin-camerounUne opération de souscription d’un nouvel emprunt obligataire par l’Etat du Cameroun a officiellement été lancée mardi 20 septembre à Douala par le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey (photo).

Objectif, lever 150 milliards de F CFA à un taux de 5,5% d’intérêt net par an, pour un emprunt qui court de 2016 à 2021. Cette opération, la quatrième du genre pour le pays (après celles des années 2010, 2013 et 2014, couvrant chacune cinq ans), s’est déroulée en présence de responsables du consortium d’établissements financiers chef de file et de nombreux opérateurs économiques. Une présence massive prouvant, selon le Minfi, la confiance placée en la signature du Cameroun.

Il faut préciser qu’au moment de la cérémonie, « une prise ferme » de 112 milliards de francs était déjà réalisée au niveau des banques. Il ne restait donc en réalité que 38 milliards de francs à placer, s’agissant de ce nouvel appel public à l’épargne. L’obligation est fixée à dix mille francs, et la souscription minimale est de trente titres.

La période de souscription est prévue du 27 septembre au 12 octobre 2016 – elle peut cependant être prorogée ou réduite après avis de la Commission des Marchés financiers. L’ensemble des fonds collectés servira au financement de projets inscrits dans la Loi de Finances 2016. Notamment des infrastructures routières, d’approvisionnement en eau potable, d’électrification, etc.

Ce contenu pourrait également vous intéresser