fullsizerender-2

 

La famille de la  presse panafricaine  en ligne vient de s’enrichir avec « Confidentiel Afrique ». Lancé par Ismaël Aidara, cette publication aux couleurs fortes  propose de livrer de « l’information insoumise » en primeur aux lecteurs.

Ancien rédacteur en chef de Les Afriques, Ismaël Aidara fait le pari de décoder l’actualité dans le même style que Mediapart en redonnant le pouvoir aux lecteurs.  « L’information a un coût », déclare-t-il à Financial Afrik.  Basé à Dakar (Sénégal), Confidentiel Afrique évoluera avec un capital de départ « sur fonds propres » de 10 millions de FCFA.

Diplômé de l’Institut d’études de communication de Paris et du 3ème Cycle au Ceds – PARIS (  Centre d’études diplomatiques et stratégiques de Paris ) avec mention Très Honorable, Ismaël Aidara a fourbi ses armes  au défunt  magazine  AFRICA International puis à La Lettre du Continent de la belle époque (sous Antoine Glasser, de 2002 à 2007) avant de rejoindre le magazine Les Afriques où il a signé des enquêtes et des  scoops retentissants.
Avec « Confidentiel Afrique », Ismaël Aidara change de fusil d’épaule et traverse le miroir pour s’asseoir sur le fauteuil de Directeur de Publication. Si Platon disait qu’il faut que les philosophes deviennent rois ou que les rois deviennent philosophes pour l’harmonie de la cité idéale, il est clair qu’en emmenant les journalistes à devenir patrons de presse et les patrons de presse à devenir journalistes, l’on obtiendrait, à défaut d’une paix perpétuelle dans les rédactions, au moins la réhabilitation d’un métier qui a un  rôle capital à jouer dans l’Afrique nouvelle.
Share Button