Par Mariata Dieng

tunis

Le Parlement européen a approuvé, le 14 septembre, l’adoption d’un Plan Marshall pour sortir le pays de la torpeur économique dans laquelle elle baigne depuis plusieurs années.

Dans le cadre de ce Plan Marshall, rapporte Le Figaro, les représentants tunisiens ont demandé aux institutions internationales de financer de grandes infrastructures pour un montant estimé à 20 milliards d’euros sur 5 ans (2016-2020). Les députés européens ont également approuvé une aide financière d’un montant de 500 millions d’euros en faveur de la Tunisie.

Le plan comprend un vaste programme d’actions et de réformes qui devront permettre d’engager un nouveau modèle de développement, plus équilibré sur le plan régional, plus inclusif dans le domaine social et plus ambitieux, en ce qui concerne l’intégration internationale.

Il vise fondamentalement à préserver le modèle sociétal tunisien bâti sur l’autorité de l’État de droit, la démocratie, le rôle central joué par les femmes, la quête de plus de justice sociale et de libertés individuelles et une éducation fondée sur des valeurs universelles et porteuse de modernité.

Share Button