L’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) tient une réunion cruciale du 26 au 28 septembre 2016 à Alger. L’objectif pour le ministre algérien de l’Energie, Noureddine Bouterfa, est de parvenir à un consensus pour un prix de baril situé  entre 50 et 60 dollars.

Ce point de vue algérien se heurte à une ligne défendue par certains pays membres dont l’Iran et la Russie,  désireux de stabiliser le marché mais sans en fixer une fourchette. Un autre camp appelle à un gel de la production pour limiter la surabondance de l’offre. Ce point de vue a peu de chances d’emporter l’adhésion des petits producteurs.

L’Arabie saoudite et la Russie ont conclu début septembre un accord de coopération en vue de stabiliser le marché, qui pourrait passer par un gel des niveaux de production, sans toutefois envisager de mesure concrète dans l’immédiat.

Share Button