domaine-actuel
Le groupe italo-suisse MSC et l’émirati Bilal ont remporté deux contrats de 312 milliards FCFA, relatifs au déplacement et à l’extension du terminal à conteneurs du port de San Pedro, a annoncé ce mercredi le gouvernement ivoirien.

« Les coûts sont estimés à 122 milliards FCFA pour MSC et à 190 milliards FCFA pour le groupe Bilal » et portent sur des travaux à réaliser en BOT (Build operate transfert) a indiqué le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, sans préciser leurs natures.

Ces projets font sont inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique du Port de San-Pedro qui est inscrit au PND (Plan national de développement) 2016-2020.

L’on se rappelle qu’en mai dernier, la firme maritime MSC avait dépêché Nicolas Houard auprès des autorités ivoiriennes pour finaliser les négociations. « Nous croyons beaucoup en San Pedro où nous avons un terminal qui a démontré combien ce port est stratégique (…). Ce terminal arrive aujourd’hui à saturation et nous désirons avec les autorités redévelopper ce partenariat pour faire de ce port l’un des premiers ports d’Afrique » avait-t-il avancé.
Le port de San Pedro est la principale porte de sortie du cacao ivoirien et ambitionne d’être la voie d’accès maritime du Mali et même de l’ouest de la Guinée. Ces 5 dernières années, la plateforme portuaire a plus que doublé son trafic à 4,85 millions de tonnes fin 2015 contre 1,8 million en 2011.