banque-mondiale
 La Côte d’Ivoire et la Banque mondiale ont signé ce 14 septembre deux accords de financements portant sur le Projet de renaissance des infrastructures en Côte d’Ivoire (PRICI) et le Projet d’appui à la modernisation du secteur des transports (PAMOSET) pour une enveloppe globale de 171 millions de dollars.Le PRICI, mis en œuvre depuis septembre 2012 afin de relancer les investissements dans infrastructures de base après la décennie de crise, bénéficie d’une rallonge de 126 millions de dollars dont 60 millions de la Banque mondiale. « Quatre (04) millions de bénéficiaires directs dont environ 48 % sont des femmes » ont déjà été impactés par ces projets dans les secteurs de la santé, de l’éducation, des routes, etc., a indiqué Adama Koné, le ministre en charge de l’Économie et des Finances lors de la cérémonie de signature.

Quant au PAMOSET, d’un montant de 45 millions de dollars, il obtient un décaissement de 30 millions de l’institution financière. Il vise à « améliorer l’efficience et la sécurité des services de transport sur la section ivoirienne du corridor de transport routier Abidjan– Ouagadougou (Burkina Faso) ». Le PAMOSET permettra notamment « la mise en place d’un système de renouvellement du parc des camions lourds » et  « la modernisation des Douanes avec l’amélioration de l’efficacité des procédures de transit sur la section ivoirienne du corridor et la facilitation du commerce ».

Ce contenu pourrait également vous intéresser