cop22

A moins de 60 jours de la COP22, le Maroc s’apprête à participer à une une intense semaine diplomatique aux États-Unis. Dans le cadre des préparatifs de la COP22, et en marge de la 71e Assemblée Générale des Nations Unies, le Royaume organisera de nombreux événements relatifs à la lutte contre le changement climatique, à New York et Washington.

Ainsi, dès le 14 septembre, le Maroc participera au workshop organisé par la National Geographic Society autour de l’Accord de Paris et son impact sur les océans. L’envoyée spéciale pour la mobilisation Hakima El Haité y représentera le Royaume. Le lendemain, l’envoyée spéciale pour la mobilisation prendra part à la 3e édition de la Conférence « Our Ocean » organisée par le Secrétaire d’Etat John Kerry. Ces deux événements auront lieu à Washington.

La semaine suivante, du 19 au 25 septembre et en parallèle avec la 71e Assemblée Générale des Nations Unies, le Maroc prendra part à la « Climate Week », organisée par le Climate Group au siège du New York Times. Le Royaume sera par le Président de la COP22 Salaheddine Mezouar, Hakima El Haité, mais également par l’Ambassadeur pour la négociation multilatérale Aziz Mekouar, et le Chef du pôle de la société civile Driss El Yazami.

Le Maroc prendra ainsi la parole durant l’Assemblée Générale des Nations Unies et participera aux côtés du Président Obama au « Leaders Summit on Refugees ». Il sera aussi représenté à l’Evènement de Haut Niveau pour l’Accélération des ratifications de l’Accord de Paris, porté par le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon.

Par ailleurs, Hakima El Haite et Laurence Tubiana, les deux championnes de haut niveau pour le climat, feront une présentation de leurs travaux à l’Assemblée Générale de l’ONU.

En marge de cette assemblée générale, le Maroc organisera à New York plusieurs Side Events traitant de thématiques primordiales liées à la lutte contre le changement climatique. Ainsi, le 20 septembre, le Royaume organisera au siège des Nations Unies un événement autour du renforcement des capacités de lutte contre le changement climatique, notamment à travers la mise en place de centres d’excellence (de recherche) sur le changement climatique. Le renforcement des capacités (Capacity Building), est l’un des axes majeurs de l’Accord de Paris, et vise à doter les pays les plus vulnérables d’outils et de mécanismes à même de les aider à faire face au changement du climat. Le jour suivant, le Maroc organisera une deuxième rencontre autour du thème de l’efficacité énergétique.

Le 22 septembre verra l’organisation d’un événement autour de l’Adaptation aux changements climatiques dans les pays du Sud. Cette rencontre sera notamment l’occasion de revenir sur l’initiative pionnière AAA lancée par le Maroc (Afrique Agriculture Adaptation), mais également de manière plus globale sur l’AAI (Africa Adaptation Initiative). Cet événement sera suivi, le même jour, d’un deuxième side event axé sur la finance climat.