china-world-bankLa Chine et la Banque mondiale ont constitué une entreprise dédiée aux projets d’infrastructure en Afrique avec une dotation initiale 500 millions de dollars : la China Overseas Infrastructure Development and Investment Corporation Limited.

 
L’idée est mettre en œuvre de grands projets d’infrastructures depuis la conception jusqu’à la réalisation en levant des ressources financières auprès d’institutions financières.
 Son actionnariat comprend déjà la China Development Bank (CDB), le Fonds de développement Chine-Afrique (CADFund) et la Chine Gezhouba Group Overseas Investments. D’autres compagnies chinoises sont annoncées pour intégrer le tour de table d’ici l’année prochaine.
 
« Une fois ces projets achevés, les investisseurs et prêteurs pourront obtenir des rendements plus élevés grâce à des cessions de leurs parts à des fonds de pension, compagnies d’assurance et autres investisseurs institutionnels du monde entier en quête d’actifs plus rentables que les obligations souveraines » a déclaré Nicholas Mitsos, directeur adjoint du COIDIC.
 
L’option choisi par le COIDIC est d’adopter une stratégie multilatérale pour le financement des infrastructures comme la Banque asiatique d’investissement en infrastructure (AIIB) et la Nouvelle Banque de développement (NDB) également connu sous le nom de la Banque BRICS qui ont près de 60 Etats en tant qu’actionnaires.
 
« L’un des défis pour les investissements dans les infrastructures africaines est la rareté des projets bancables. Notre institution vise directement à relever ce défi » a commenté  Dong Peng, chef de la direction de l’institution.