Par Élisabeth K

declarant-en-douane

Au 4 septembre 2016, soit un mois après la mise en œuvre de l’Accord de partenariat économique (APE) d’étape entre le Cameroun et l’Union européenne (UE), 59 opérateurs économiques ont bénéficié de la baisse des droits de douane lors de leurs importations.

Les produits les plus sollicités lors de cette première vague d’importations étant les machines, appareils, engins mécaniques et appareils électriques. Au total, 108 déclarations ont été soumises aux exonérations des droits de douane. Le point a été fait jeudi 8 septembre dernier à Yaoundé, au cours de la quinzième session du comité chargé du suivi de la mise en œuvre de l’accord de partenariat économique bilatéral Cameroun-UE.

Le comité indique que le manque à gagner global en termes de recettes douanières pour le Cameroun est évalué à 51,485 millions FCFA. En effet, la perte moyenne par jour ouvrable en recettes douanières est estimée à 2 709 742 FCFA, selon Norbert Belinga, expert présent lors des travaux. Les pouvoirs publics espèrent toujours que les taxes au niveau interne puissent prendre le relais des pertes qui seront enregistrées à la porte.

Pour mémoire, c’est depuis le 4 août 2016 que 1760 produits européens concernés par la chute des barrières douanières dans le cadre de l’APE peuvent accéder au Cameroun en mode préférence, bénéficiant d’un abattement douanier de 25% chaque année. Ces produits de l’UE seront libres d’accès dès 2020. En 2018, une autre catégorie d’articles européens s’ajoutera à la liste des exonérations, puis une troisième à partir de 2021.