screenshot_2016-09-07-18-03-09-1

Le gouvernement ivoirien a annoncé, ce mercredi en conseil des ministres, l’adoption d’une loi des finances rectificative portant le budget de l’année à 6 165,8 milliards FCFA, soit 9,4 milliards d’euros, contre un montant de 5 813 milliards FCFA initialement voté par le parlement ivoirien.

Cette hausse de près de 353 milliards FCFA sera alimentée en partie par les plus-values collectées  par les régies financières ivoiriennes au premier semestre. Les douanes ont en effet mobilisé un surplus de 80,42 milliards sur la période où l’administration fiscale a réalisé un écart positif de recettes de 19,42 milliards FCFA par rapport aux objectifs qui lui ont été fixés.

La Côte d’Ivoire confirme par ces chiffres sa capacité à mener à bien son projet d’émergence pour lequel elle projette investir 30 000 milliards FCFA dans son économie d’ici 2020. Avec une prévision de croissance de 9,8% fin 2016, le réveil du géant ouest africain est décidément bien une réalité, pourrait-on dire.

Rappelons que le budget antérieur reposait pour 83,9% sur les ressources intérieures et 16,1% sur les ressources extérieures.

Le parlement devrait donner son autorisation pour la mise en œuvre de la loi des finances rectificative courant octobre au plus tard.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser