AWB chiffres

C’est toujours la même question qui revient lors des présentations des résultats d’Attijariwafa Bank: comment rentabiliser un réseau physique aussi dense de 3844 agences dont 3 122 au Maroc et 722 en Afrique et dans le reste du monde?

 

La réponse est livrée dans la croissance de l’institution tirée particulièrement par la Banque de Détail à l’International qui voit ses indicateurs s’améliorer significativement avec des contributions au produit net bancaire, au résultat net consolidé et au résultat net part du Groupe en croissance de 9,4%, 34,9% et 58,6% respectivement. Cette performance s’explique par une croissance organique soutenue, ainsi que par le renforcement de la participation dans le capital des filiales sénégalaise (CBAO) et ivoirienne (SIB) à 83% et à 75% au quatrième trimestre 2015.

Le modèle du réseau physique en expansion d’Attijariwafa Bank se conforte avec une

croissance de 7,9% du résultat net consolidé de 3 milliards de dirhams (300 millions d’euros) au 30 juin 2016. La banque qui a accru le nombre de ses agences de 13% entre juin 2015 et juin 2016 dit avoir amélioré ses lignes de marché sur l’ensemble de sa zone de présence qui va du Maghreb en Afrique subsaharienne mais aussi en Europe.

Ainsi,  le produit net bancaire s’est accru de 3,5% à 10,1 milliards de dirhams, porté surtout par les marges sur commissions (11,6%) et les résultats des activités du marché (7,9%) alors que les marges d’intérêt font du surplace (0.,2%).

Au regard de ces chiffres, la progression du résultat vient tant du marché que de l’effort dans la maîtrise des charges  (+5,4%) et de gestion proactive des risques (-5,0%).

Quant au résultat net part du Groupe, il s’élève à 2,5 milliards de dirhams, en accroissement de 7,9%. La  rentabilité financière s’améliore avec un RoE de 15,5% et un RoA de 1,4% (+0,9 point et 0,1 point respectivement par rapport au premier semestre 2015).

Appréhendant les mutations technologiques futures et la transition vers le numérique,  la banque a lancé le programme « Energies 20 » étalée sur la période 2016-2020.  Cette vision permettra à la banque de consolider son leadership en matière d’innovation en tirant profit des technologies nouvelles liées au digital. « La consolidation du modèle de banque universelle s’appuyant  sur une diversité  des métiers et des géographies et sur une capacité démontrée à générer de la croissance, à rationaliser les moyens et à maîtriser les risques » reste la ligne directrice de la banque leader au Maghreb et en zone UEMOA.

Share Button