Par Bandiaré Ndoye

CPC

Le fournisseur de pétrole Taïwanais CPC corporation vient de remettre plus de la moitié de son projet d’exploration pétrolière au chinois CEFC Energy. L’objectif de cette cession pour la firme taïwanaise est de réduire son  fardeau financier.

Selon l’accord de transfert entre la CPC et la CEFC Energy, la firme chinoise a dépensé 114 millions de dollars pour prendre 35% des droits d’exploration sur le projet Tchad. Le gouvernement tchadien quant à lui contrôle les 30% restants.

Pour Chang Ray Chung , vice-président du CPC, «  son entreprise vise à réduire les risques liés aux investissements massifs à l’étranger. C’est pourquoi ils ont décidé de transférer la moitié des droits d’exploitation pétrolière dans le projet Tchad à CEFC Energy. En vertu de la conjoncture actuelle marquée par la faiblesse du prix du pétrole, le projet est confronté à  certains risques économiques ». la CPC était à la recherche d’un investisseur depuis 2007.

Taiwan et Tchad ont déjà signé un accord préliminaire pour l’exploration du pétrole depuis 2004. Taipei cherchait à atteindre l’autosuffisance énergétique et comptait pour y arriver s’appuyer sur le pays d’Afrique central.  Et c’est 2006 que la signature des contrats d’opérations conjointes ont eu lieu entre la  CPC et le Tchad pour garantir ses droits d’expansion.

Ce contenu pourrait également vous intéresser