SAA+XXX+South+African+Airways+airportSouth African Airways a annoncé lundi 5 septembre  avoir bénéficié d’une prolongation de trois semaines pour présenter des états financiers à Hong Kong. Sans cette routine , la compagnie leader en Afrique court  le risque de perdre cette fréquence lucrative.

Le transporteur appartenant à l’Etat n’a pas réussi à publier des comptes annuels des deux dernières années, devait répondre aux sollicitations administratives de Hong Kong avant la date butoir du 6 septembre.

La date limite a été repoussée au 30 septembre. «Nous sommes confiants que nous allons répondre à toutes les exigences en suspens. Il est extrêmement peu probable que le service de SAA sur cette route sera terminée », a déclaré Tlali, le porte-parole de South African Airways.

Eclaboussée  par la controverse sur sa  mauvaise gestion financière, la compagnie aérienne sud-africaine survit sur les garanties de l’Etat de l’ordre de 14,4 milliards de rands (1 milliard de dollars).  Les  agences de notation classe la SA comme un risque majeur pour le statut de catégorie d’investissement du pays.

Les résultats pour 2015/16 de la compagnie  ont été fragilisés  par le refus du Trésor de lui accorder  une rallonge de  5 milliards de rands.

 

Mariata Dieng

Share Button