Par Nephthali Messanh Ledy

Alberto

L’affaire judiciaire qui oppose le Togolais Alberto Olympio, l’ex-PDG d’Axxend Corporation à Cauris Management a connu une évolution suite à une deuxième audience qui a eu lieu ce mercredi 31 aout au Tribunal de première instance de Lomé.

En effet, le procureur a requis, pour les quatre chefs d’accusation, une peine maximale de 5 ans d’emprisonnement contre l’informaticien traduit en procès par la société ouest africaine de gestion de fonds de capital-investissement, entrée au capital de sa société en 2013. Le délibéré est attendu le 21 septembre.

Aussi faudra-t-il signaler que ni Me Agbogan, ni son client ne se sont présentés ce mercredi devant le juge. Ce dernier venait de rejeter une requête du conseil qui demandait un report du procès au mois de novembre. « Le principe de contradictoire voudrait que toutes les parties soient écoutées avant toute décision », explique un juriste. Et de nuancer : « Cependant, le juge peut soutenir avoir mis toutes les parties en état de se défendre en fixant la date d’audience connue de tous ».

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser