cacao
L’organisation internationale pour le cacao (ICCO) a revu à la hausse, ce 31 août, sa prévision de déficit de l’offre mondiale de fèves à 212 000 tonnes pour la campagne 2015/2016 qui s’achève fin septembre. L’annonce intervient quelques jours après que le ministre ivoirien des Finances ait indiqué que la production annuelle du premier producteur mondial devrait chuter de 100 000 tonnes d’ici la fin de la saison.

Dans son rapport trimestriel, l’ICCO estime à 3,988 millions de tonnes l’offre mondiale de cacao (sur la campagne 2015/2016 allant d’octobre 2015 à fin septembre 2016), en baisse de 5,9% en un an, tandis que la demande, elle, est attendue à 4,160 millions de tonnes, soit une hausse de 0,2%.
L’institution tablait en mai dernier sur un déficit de 180 000 tonnes et se montre ainsi plus pessimiste, alors que la campagne 2014/2015 s’était soldée par un surplus de 42 000 tonnes. Selon les spécialistes, outre des conditions climatiques peu favorables, la résurgence de maladies telles le swollen shoot en Côte d’Ivoire (encore appelé le « sida du cacao ») a affecté en partie le verger ivoirien qui génère 40% de l’offre mondiale.
Les paysans ivoiriens qui ont bénéficié d’un prix d’achat « historique » de 1 000 FCFA/kg durant cette campagne peuvent continuer à se frotter les mains. La prochaine campagne qui s’ouvre en octobre s’annonce plus prometteur.