00114320db410cef1fd701

La baisse de la production céréalière a été annoncée ce 29 août  à Alger par le  ministre algérien de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdeslam Chelgham. Selon lui,  la production céréalière de la saison 2015-2016 a enregistré une baisse de  3,3 millions de tonnes, contre 4 millions de tonnes pour l’exercice précédent.

Le ministre explique ce recul par plusieurs facteurs, notamment le verglas et la sécheresse qui se sont abattus sur les Hauts Plateaux, une région céréalière d’Algérie.

En 2015, le montant des importations de céréales a baissé à 3,43 milliards de dollars contre 3,54 milliards en 2014, alors que les quantités importées sont passées à 13,67 millions de tonnes contre 12,29 millions l’année précédente.

Il faut retenir qu’en Algérie, la farine extraite à partir de blé tendre destinée à la fabrication du pain (farine panifiable) est subventionnée par l’Etat, le pain étant considéré comme un produit de première nécessité au même titre que le lait. Signalons que les besoins de l’Algérie en céréales sont estimés à environ 10 millions de tonnes par an. La production locale n’en fournit que la moitié, voire le tiers.

Ce contenu pourrait également vous intéresser