100897707-152321491r.1910x1000
L’agence de notation Moody’s a reconduit ce jeudi la note Ba3 de la Côte d’Ivoire, la maintenant toujours un cran au-dessus du niveau « hautement spéculatif » avec perspective stable, dans le cadre de sa mise à jour annuelle des marchés. Une note bien meilleure à celle de Fitch qui, dans sa de notation de juin, avait accordé un B+ correspondant à cette catégorie.

Pour Moody’s, le pays présente bien de signaux positifs, dans le sillage de la dernière évaluation qui date de novembre 2015. La croissance du PIB, autour de 9% en moyenne depuis 2011, sera soutenue par le nouveau Plan national de développement 2016-2020, dans un contexte d’évolution positive de la dette, des institutions et du risque politique indique Aurélien Mali, analyste crédit senior chez Moody’s dans un communiqué ce 26 août.
Aussi, « les réformes structurelles et les investissements dans les infrastructures sous-tendent une forte prévision de croissance économique de la Côte d’Ivoire en 2016-17 » avec « une projection à moyen terme de 8% » indique l’agence qui cite un rapport qu’elle a publié cette semaine. Le pays a de « solides fondamentaux budgétaires » et un « niveau d’endettement soutenable » poursuit-t-elle.
Au niveau sectoriel, le domaine minier présente « un potentiel de croissance élevé » tout comme la production d’hydrocarbure, le pays visant ici une production de 200 000 barils jours contre environ 40 000 actuellement.
Cependant, même si la tendance est positive, les institutions restent encore faibles et des progrès sont à réaliser en la matière, suggère Moody’s.

Share Button