Par Nephthali Messanh Ledy

340_5626211fb110d-otr-togo

L’Office togolais des recettes (OTR) a annoncé des performances moins de trois ans après son opérationnalisation. Des recettes « en perpétuel accroissement avec un rythme relativement constant », indique un communiqué sans grandes précisions.

En effet, pour 2014 et 2015, l’institution avance des taux de réalisation respectifs de 110% et 107%. Entre 2013 et 2015, « les recettes fiscales ont connu une hausse de 27,9%. Si le taux d’accroissement des recettes entre 2013 et 2014 a été de 13,5%, la hausse enregistrée entre 2014 et 2015 est de 12,7% », poursuit le communiqué publié le 19 août 2016.

Les recouvrements de recettes budgétaires aux premiers semestres ont connu des accroissements respectifs de 12,4% et 17,2%  en 2015 et 2016. Entre 2013 et 2015, les recettes budgétaires liquides ont connu un taux d’accroissement substantiel de 44,1%, indique l’OTR qui note une hausse desdites recettes de 26,6% entre 2013 et 2014.

Opérationnel depuis janvier 2014, l’office est né de la fusion des douanes et des impôts togolais. Sa création « a entraîné une mise en œuvre lente des réformes opérationnelles aux services des douanes et des impôts », selon un communiqué du Fonds monetaire international (FMI).

La collecte de l’impôt a été en déça des objectifs fixés par les autorités, indiquait pourtant l’institution qui a salué la « bonne performance des recettes au début de l’année 2015 ».

Ce contenu pourrait également vous intéresser