Pour Tarik Choho, président d’OCP Africa, l’Afrique a le potentiel pour nourrir le monde mais peine à se nourrir elle-même. “Notre mission avec la création d’OCP AFRICA est d’apporter au continent tous les produits et services dont il a besoin pour accroître sa production agricole et améliorer son bien-être et ses revenus”, confie-t-il à Financial Afrik. Interview exclusive.


Comment se présente OCP AFRICA à travers ses objectifs à moyen et long terme ?


Nous partons d’un constat : l’Afrique a le potentiel de nourrir le monde mais peine à se nourrir elle-même. Avec seulement 30% des terres arables disponibles qui sont cultivées,  le continent dispose de plus de la moitié des terres cultivables encore non utilisées dans le monde. Le secteur agricole compte plus de 70% des emplois en Afrique et les ressources en eau sont abondantes. Pourtant les rendements agricoles et les taux d’utilisation d’engrais y sont les plus bas au monde, avec moins de 20kg/ha en moyenne contre 150 à 200 en Europe ou aux US.
Notre mission avec la création d’OCP AFRICA, dédiée au développement de l’agriculture en Afrique, est d’apporter au continent tous les produits et services dont il a besoin pour accroître sa production agricole et améliorer son bien-être et ses revenus.
Pour cela, nous avons initié l’ouverture de 14 filiales sur le continent africain. Ces entités porteront ces actions au plus près du terrain, des agriculteurs et de nos partenaires. Nous développerons en particulier nos capacités de production d’engrais adaptés aux sols et aux cultures, résolument engagés dans une agriculture de précision, respectueuse des différents environnements.
Avec nos partenaires, nous renforcerons les capacités logistiques de chaque pays pour permettre l’acheminement de ces produits en temps, en quantité, au bon prix et au bon endroit, auprès des différents consommateurs. Enfin, nous travaillons avec de nombreux partenaires à l’offre de solutions globales au profit des agriculteurs africains, incluant des solutions de financement et de formation.

 


Le groupe OCP, maison mère d’OCP AFRICA, est devenu l’un des plus grands producteurs d’engrais au monde. Pouvez-vous nous confirmer votre statut de nouveau leader mondial dans ce domaine?


Détenant un accès exclusif aux plus larges ressources de phosphate au monde, le Groupe OCP est d’ores et déjà le premier producteur et exportateur mondial de phosphates sous toutes ses formes. La volonté du Groupe n’est pas d’être le leader ou d’être le meilleur. L’OCP s’engage à mettre son leadership et sa responsabilité sociétale au service de la disponibilité à long terme de ce minerai essentiel. Et ce, en mettant en place une stratégie visant l’utilisation la plus efficiente et responsable possible de nos ressources.

Opérant sur toute la chaîne de valeur allant de la roche jusqu’aux engrais phosphatés en passant par l’acide phosphorique, le Groupe détient près de 27% du marché mondial de phosphate sous toutes ses formes.

Pour devenir leader mondial des engrais en 2017, le Groupe OCP prévoit le doublement de ses capacités minières et le triplement des capacités de transformation chimique. Aussi, l’OCP s’est engagé dans un important programme d’investissement sur le long terme qui porte déjà ses fruits, à savoir à titre d’exemple :
L’optimisation des coûts à travers toute la chaîne de valeur notamment avec le démarrage du slurry pipeline de Khouribga à Jorf Lasfar, le démarrage de l’unité de production d’engrais dédiée au continent Africain, Africa Fertilizer Complex ( AFC) représentant la 1ère unité de production d’engrais de la 1ère phase du programme de développement industriel ( qui comprend 4 unités de production d’engrais de près de 1 Million Tonne chacune) . Chaque 6 mois, une des 3 unités restantes sera lancée. Ainsi que le démarrage de la Mine de Beni Amir (6,5 Millions de tonnes).

L’augmentation de la flexibilité industrielle sur toute la chaîne de valeur permet au Groupe de s’adapter aux besoins des clients et du marché.
A ce titre, le Groupe propose un large portefeuille produitscomprenant des produits innovants adaptés aux besoins des sols et des agriculteurs. L’ambition du Groupe OCP est donc de renforcer son leadership tout en consolidant son engagement pour le développement durable et la sécurité alimentaire mondiale.

 


Qu’est-ce qui distingue votre politique de celle des autres producteur et fournisseurs d’intrants à l’Afrique?


C’est d’abord une approche globale sur l’ensemble de la chaine de valeur agricole, doublée d’une approche par filière. Ainsi, notre métier n’est pas de distribuer uniquement des engrais, mais de proposer des solutions complètes aux agriculteurs. Un engagement de long terme, avec l’ouverture de filiales locales, des investissements majeurs tels que la construction d’unités industrielles de production, et un développement de produits et solutions durables, pour la préservation des écosystèmes africains. Un écosystème de partenaires riches et multiples, locaux, panafricains et internationaux, qui partagent notre vision du développement agricole en Afrique et qui – sur leurs différents métiers – mettront tout en œuvre pour l’essor de ce secteur.


L’accès aux intrants agricoles et aux engrais agricoles reste lié au financement. Votre offre aux paysans africains inclut-il aussi ce volet financement ?


Oui, bien sûr, et nous sommes accompagnés par de nombreuses institutions publiques et privées dans ce cadre. Nous travaillons sur le financement des intrants agricoles, mais également sur le financement ou l’amorçage de projets structurants et innovants dans l’écosystème du fermier. En effet, notre objectif au travers d’une analyse filière par filière, est de contribuer au développement de modèles économiques vertueux, qui permettent aux acteurs de financer eux-mêmes leur développement.


Quel a été le rôle de l’OCP dans la mise en œuvre du Plan Maroc Vert?


OCP a adhéré aux orientations majeures du Plan Maroc Vert et s’est inscrit dans une perspective de développer le marché marocain en appui au plan Maroc Vert. A ce titre, le Groupe OCP a déployé des efforts importants pour hisser la consommation des engrais phosphatés est au niveau des objectifs du Plan Maroc Vert à l’horizon 2020. Aujourd’hui, OCP pourvoit quasiment 100% des besoins du Maroc en engrais phosphatés, promeut la fertilisation raisonnée et a contribué en 2015 à titre d’exemple à plus de 40% de la consommation de nutriments azotés.

En rèsumé, le  Groupe OCP est engagé sur trois niveaux :
1- Rendre disponibles pour l’agriculture nationale les engrais adaptés, à base de phosphate, en produisant les quantités et les qualités d’engrais nécessaires à l’accompagnement du Plan Maroc Vert. Ceci passe par le développement de capacités de production et de flexibilité industrielle adaptés.

2- Contribuer au développement d’un réseau de distributeurs professionnels qui accompagnent le développement de la consommation des engrais au Maroc. OCP travaille en collaboration avec des distributeurs nationaux pour développer l’accès aux engrais dans toutes les régions du Maroc, et accompagner le développement des agriculteurs eux même.
3- Promouvoir la démarche de ‘Fertilisation Raisonnée’. Cette démarche s’articule autour de quatre piliers principaux :
i. Une bonne connaissance de la fertilité des sols et de leurs besoins en nutriments de base qui sont le Phosphore, l’Azote et le Potassium, mais également d’autres éléments nutritifs.
ii. Le développement de produits innovants et une offre diversifiée en produits à usage de l’agriculture et de l’élevage de bétail,
iii. La sensibilisation des agriculteurs sur les bonnes pratiques agricoles, à travers le concept de la Caravane Agricole OCP*. Cette caravane sillonne le pays durant des périodes spécifiques, pour sensibiliser,conseiller et orienter les agriculteurs vers une meilleure maitrise de la fertilisation et l’amélioration de leur productivité. Depuis 2012, cette initiative est réalisée en collaboration avec la Fondation OCP et a bénéficié à plus de 65 000 agriculteurs, et le déploiement de plus de 750 journées de formation à des agriculteurs.
iiii. L’accompagnement sur le terrain à travers des essais agricoles chez et avec les agriculteurs, impliquant les experts en agronomie et les institutions de recherche idoines. Ainsi, plus de 613 parcelles ont connus la mise en œuvre d’essais de nouvelles cultures et nouvelles formules.

 


Encadré
*CARAVANES AGRICOLES OCP : UNE CAMPAGNE RÉUSSIE

La Caravane OCP est un véritable outil de proximité dont l’objectif est de diffuser les bonnes pratiques agricoles et de promouvoir l’utilisation raisonnée des engrais auprès des agriculteurs. La Caravane s’appuie sur l’expertise d’OCP en matière de connaissance des sols (Carte de fertilité) pour concevoir des programmes ciblés. Les caravanes sont ainsi spécialisées selon les filières (maraîchages, céréales, légumineuses…). Des essais agronomiques sont par ailleurs menés afin de prouver aux exploitants que les rendements peuvent augmenter de 12 à 82% en respectant les recommandations d’épandage. En dialoguant avec les participants, OCP bénéficie de précieuses informations qui lui permettent de mieux cerner les besoins et contraintes des agriculteurs.

En mars et avril 2014, la Caravane OCP spécialisée dans les maraîchages a parcouru plusieurs régions maraichères du Royaume et faisant escale à : Haute Moulouya (AghbalouNserdane), Rabat, Gharb, Loukkos (Laaoumra), Saiss, Meknès (El Hajeb), l’Oriental (Berkane) et Doukkala-Abda (El Jadida). L’opération a été organisée en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime ainsi que les principaux distributeurs d’engrais phosphatés. Grâce à cette caravane, plus de 2 000 petits agriculteurs ont bénéficié d’un accompagnement personnalisé.

Dans le cadre de la promotion de la filière des palmiers dattiers, une caravane a sillonné en mai et juin 2014 les régions de Ouarzazate-Zagora, Guelmime-Tata, Tafilalet (Erfoud) et Figuig. L’opération a concerné plus de 1 300 agriculteurs de cette filière. Depuis son lancement en 2012, la Caravane OCP Céréales & Légumineuses totalise près de 25 000 agriculteurs bénéficiaires. Cette année, cette caravane a parcouru 10 régions et a touché plus de 3 300 exploitants. Après la première étape dans la région de Marrakech-Tansift- El Haouz, la caravane a fait escale dans plusieurs zones agricoles nationales, avant d’atteindre la région de Doukkala-Abda. A chaque étape, les agriculteurs ont bénéficié de sessions de formation (dont une journée de démonstration et d’essais sur le terrain) et d’un accompagnement technique et agronomique. Les derniers tests réalisés ont démontré une hausse d’environ 25% du rendement des parcelles céréalières ayant fait l’objet de cet accompagnement.

BILAN DES CARAVANES AGRICOLES 2014
6 caravane Fruits & Légumes, Oliviers et Céréales & Légumineuses
19 500 Agriculteurs accompagnés
166 Parcelles de démonstration prises en charge jusqu’à la récolte
44 Régions visitées
827 Échantillons récoltés et analysés pour la fertilisation du sol
133 Tonnes d’engrais offertes
————————————-

Share Button