Par Mariata DIENG

Nestle-profits-jump-despite-slow-growth

Le bénéfice net du géant mondial de l’alimentation, Nestlé, a reculé de 9,1% au 1er semestre 2016 à 4,1 milliards de francs suisses (environ 3,77 milliards d’euros), selon un communiqué publié ce jeudi 18 août. Ce recul s’explique par un ajustement d’impôts différé » qui n’est pas « récurrent ».

Le résultat opérationnel courant s’est élevé à 6,6 milliards de francs suisses (CHF), soit une marge de 15,3%, en hausse de 30 points de base sur une base publiée ainsi qu’à taux de change constants.

Au 1er semestre, Nestlé a réalisé un chiffre d’affaires de 43,16 milliards de francs suisses (CHF), représentant une croissance organique de 3,5%, en hausse de 30 points de base (pb) sur un an. La croissance interne réelle (RIG) s’est quant à elle établie à 2,8%.

« Le premier semestre de 2016 est conforme à nos attentes, avec une croissance presque entièrement générée par les volumes et le mix produits, conduisant à de nouveaux gains de parts de marché », a déclaré l’administrateur délégué (CEO) de Nestlé, Paul Bulcke.

Le groupe a vu ses ventes croître dans toutes les régions. La croissance organique a été plus marquée dans les marchés émergents (+5,4%) que dans ceux développés (+1,9%) en raison notamment de la pression déflationniste.

Pour la suite de l’exercice, la direction du groupe confirme ses objectifs annuels, à savoir, une croissance organique « en ligne avec 2015 » – c’est-à-dire 4,2% – avec une amélioration des marges et du bénéfice récurrent par action à taux de change constants, ainsi que de la rentabilité du capital.

Share Button