o-BANQUE-ALGRIE-facebook

Selon la banque centrale d’Algérie, le niveau des réserves de change du pays connaîtra un redressement d’ici fin 2018 et sera « nettement supérieur » à celui pronostiqué par la Banque mondiale (BM).  Celle-ci annonce une chute des réserves de change de l’Algérie à 60 milliards de dollars dans 2 ans, dans un communiqué diffusé le 13 août dernier.

La banque d’Algérie déplore le pronostic de la BM qu’elle qualifie d’alarmiste et ne reposant pas sur des hypothèses probantes. La projection de la BM ne prend pas en compte les évolutions prévisibles des différents indicateurs déterminant l’évolution des réserves de change de l’ Algérie, a fustigé la banque d’Algérie. Elle ajoute que la seule donnée prise en compte par l’institution de Bretton Woods est le prix du pétrole qui devrait osciller entre 41 et 60 dollars entre 2016 et 2018.

Qualifiant ces prévisions de « totalement improbables », la Banque d’Algérie a, par ailleurs, défendu le « nouveau modèle de croissance» prôné par les pouvoirs publics, lequel est «fondé sur l’investissement marchand et non plus la dépense publique ».