Par Bandiaré Ndoye

central_bank_2

Les banques kényanes ont finalement accepté de réduire leurs taux d’intérêt. Une décision prise au moment où le président Uhuru Kenyatta s’apprêtait à signer un projet de loi les obligeant à agir dans ce sens.

A cet effet, le secteur bancaire du pays par l’intermédiaire de l’Association des banquiers du Kenya (ABK) a envoyé un mémorandum d’entente composé de sept points à la Banque centrale du Kenya. Un communiqué de la Banque centrale du Kenya (CBK) a indiqué que, « Le protocole d’entente décrit des mesures que toutes les banques s’engagent à prendre dans le but de baisser les taux d’intérêt, conformément aux attentes de leurs clients. Les banques se sont en particulier engagées, dans le cadre du protocole d’entente, à réduire leurs taux de prêt en ligne avec les réductions des taux des banques centrales et du taux de référence interbancaire du Kenya (KBRR) annoncées dans les récentes réunions du Comité de politique monétaire (MPC) ».

Les banques se sont également engagées à éliminer certains frais non liés aux intérêts, une initiative que la CBK salue. Pour l’institution financière, « c’est un pas dans la bonne direction en accord avec la position de la CBK sur l’importance des actions des banques en faveur des intérêts de leurs clients et en conformité avec les conditions du marché ».

Les banques kényanes se sont longtemps vu reproché leurs taux d’intérêt élevés sur les prêts allant jusqu’à 24%.
Et pour y remédier, le parlement a adopté un projet de loi qui oblige les banques à limiter leur taux d’intérêt à 4%. Après promulgation, les taux des prêts bancaires seront etablis à 14,5%.