Par Bandiaré Ndoye

fao5

L’organisation des nations unis pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) est à la recherche de 1O millions de dollars, soit plus de 5 milliards de FCFA. Cette somme, une fois disponible servira à améliorer les conditions de vie de 385.000 personnes dans le nord du Nigeria, où l’insécurité alimentaire est un phénomène généralisé.

Selon la FAO, la reprise des activités agricoles dans cette zone est primordiale pour permettre aux populations de produire suffisamment pour se nourrir. Cela inclut notamment les déplacés internes à cause des conflits, ainsi que les communautés qui les accueillent. Le Sous-directeur général et représentant régional de la FAO pour l’Afrique, Bukar Tijani, a dans un communiqué rendu public  le 9 Aout, à Rome, siège de cette organisation humanitaire des nations Unis appelé à une aide urgente pour sauver la population du nord Nigéria.

Selon M. Tijani, « ces populations ont besoin d’une aide urgente pour rétablir les moyens d’existence, qui dépendent principalement de la production agricole, de le pêche artisanale, de l’aquaculture et de la production animale. Ces trois dernières années, cela n’était pas possibles à cause des conflits ».

Dans le nord du Nigéria, notamment dans les États de Borno, de Yobe et d’Adamawa, plus de 3millions de personnes se trouvent en situation d’insécurité alimentaire aigüe.