Par Bandiaré Ndoye

Mouhamadou Makhtar Cissé, Directeur Général de la SEnelec
Mouhamadou Makhtar Cissé, Directeur Général de la SEnelec

Au terme de l’exercice 2015, la Société nationale d’électricité (Senelec) a enregistré un bénéfice net de 12 milliards de FCFA. Une performance qui se fait sentir sur la qualité du service, selon le Directeur Général, Mouhamadou Makhtar Cissé.

Depuis quelques années, la Senelec rencontre des difficultés pour redresser ses résultats. Mais durant ces trois dernières années, la société  entre dans sa dynamique de redressement et parvient à réaliser des performances. Déjà, en 2013, la société, sous la Direction de M. Pape Dieng, avait réalisé un bénéfice de 3 milliards de FCFA.

Selon les services de l’actuel Directeur général, Mouhamadou Makhtar Cissé, cette performance est le « fruit d’un effort de redressement de l’entreprise ». Pourtant, la Senelec a réussi ce bilan alors la compensation financière dont elle bénéficié de l’Etat a été supprimée en 2015.

Une enquête réalisée sur les indicateurs du système électrique en 2016 révèle que dans beaucoup de pays de la sous-région à l’image du Bénin, du Burkina, du Ghana, ou du Nigéria font face à des délestages par manque de production.

A en croire la Senelec, « il n’y a plus de délestages au Sénégal par manque de production » mais plutôt « des pannes sur le système de distribution.

Toutefois, la Senelec rappelle que des projets sont en cours de construction pour l’amélioration des services liés à la production, au transport, à la distribution, et au service commercial.