FMI-1

Le Fonds monétaire internationale (FMI) et le Maroc ont signé un nouvel accord biennal d’un montant de 3,47 milliards de dollars. Le financement devrait aider le pays à poursuivre ses réformes économiques et à renforcer davantage ses perspectives de croissance.

L’accord permettra aussi la prise en charge des réformes destinées à promouvoir une croissance inclusive, notamment en luttant contre le chômage élevé chez les jeunes (environ 21 % en 2015), en corrigeant la faible participation des femmes à la population active et en renforçant la compétitivité, dans une conjoncture extérieure qui reste défavorable.

Troisième du genre, ce nouvel accord s’appuie sur les deux précédents au titre de la ligne de précaution et de liquidité approuvés en 2012 et en 2014. Le Maroc s’est déjà engagé dans la mis en œuvre de réformes délicates, comme la modernisation du cadre budgétaire, la réforme des subventions énergétiques, le renforcement du secteur financier intérieur et, plus récemment, la réforme des retraites de la fonction publique.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser