Par Elizabeth K

80106b

Quatre anciens hauts cadres de la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le Crédit (BICEC) ont été  interpellés et écroués à la prison centrale de Douala ce lundi 8 août.

Il s’agit d’Innocent Ondoua Nkou, ancien directeur général adjoint de la banque, de Samuel Ngando Mbonguè, ancien directeur de la comptabilité et de la trésorerie au sein de l’institution, Martin Nyamsi, chef d’entreprise, prestataire de services, et Benoît Ekoka Epundè, expert-comptable. Selon des informations de sources pénitentiaires, ils sont accusés de faux, complicité de faux en écriture privée, abus de confiance et escroquerie aggravée. Le préjudice de la banque  s’élèverait de sources concordantes, à quelque 50 milliards de francs.

De sources judiciaires, d’autres interpellations devraient suivre. Filiale du groupe des Banques Populaires et Caisses d’Épargne, la BICEC revendique dans son rapport annuel, un bénéfice net de près de 14 milliards de francs CFA en 2014.