pont-680x365_0

Le gouvernement ivoirien annonce un plan d’investissement de 3 760 milliards FCFA, soit 5,73 milliards d’euros, dans le cadre du Programme National de Développement Routier 2016-2025.

Le plan présenté ce 3 août, concerne l’ensemble du territoire national et est destiné à assurer aussi bien la construction de nouvelles infrastructures que l’entretien du réseau routier.

Dans la capitale économique Abidjan, il est prévu un « renforcement et une extension des voiries urbaines ainsi que la construction de grands ouvrages d’art ». L’on pourra citer, entre autres projets, l’élargissement du Boulevard de Marseille ou encore la construction du pont Yopougon – Adjamé Sebroko.

Au niveau des villes de l’intérieur du pays, le gouvernement projette une extension du revêtement des routes des chefs-lieux de district, de région et de département, « avec dans chaque cas un kilométrage bien précis à bitumer », ainsi que la construction (ou l’entretien) d’un réseau de voies bitumées devant relier ces localités qui représentent 108 des principales villes du pays.

Le réseau ivoirien, construit en bonne partie durant la période faste du « miracle économique » des années 60 à 80, connait un état de dégradation important en raison du sous investissements de ces dernières décennies.

D’après les chiffres officiels, le pays dispose de 81.996 kilomètres de routes, dont 6 514 sont bitumées, dans un état plus ou moins bien entretenues.

 

Share Button