agriculture-0002(9)

La Chine s’intéresse au secteur agricole ivoirien. L’assurance en a été donnée à Sangafowa Coulibaly, le ministre ivoirien en charge de l’Agriculture, au cours de son récent séjour (du 19 au 24 juillet) dans l’Empire du Milieu où il a eu des entretiens, notamment avec le vice-ministre chinois de l’Agriculture et de celui du Commerce.

Une sélection d’entreprises chinoises viendra « investir dans les domaines du cacao, de l’anacarde, du riz et probablement de l’ananas et de la mangue » afin de répondre à « la demande du marché chinois et international », indique un communiqué du ministère ce mercredi, sans détailler la nature de ces investissements.

En prélude à ces arrivées, une mission d’évaluation d’« une vingtaine d’experts pluridisciplinaires chinois » est attendue à Abidjan dès ce mois de septembre. Également le ministre chinois du Commerce devrait faire le déplacement dans le cadre d’un séminaire sur la modernisation de l’agriculture ivoirienne.

Par ailleurs trois villages ivoiriens vont bénéficier du projet « un village-une entreprise » que le géant asiatique entend implémenter dans une centaine de communautés rurales en Afrique afin de lutter contre la pauvreté.