Pour Tshepelayi Kabata, chargé de recherche de la Mo Ibrahim Foundation auprès de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), il n’y avait pas de meilleure année que 2015 pour s’impliquer dans le travail de développement.


French

Source: Uneca Fr

Share Button