OuattaraUn investissement de 4 milliards FCFA pour des ordinateurs «made in Côte d’Ivoire». C’est le fruit de la joint-venture entre le VITIB, le village des technologies de l’information et de la biotechnologie – entité qui gère la zone franche du même nom dédiée aux NTIC à Grand Bassam – et le groupe Cerco pour la construction d’une unité de montage d’appareils informatiques.

 

Sous la marque OPEN, des ordinateurs, des smartphones, des tablettes seront produits dans la nouvelle installation qui sera bâtie au sein du VITIB. Selon les termes de la convention de partenariat signée ce 29 juillet, le groupe Cerco s’engage à construire le bâtiment devant abriter les équipements en vue de l’exploitation de l’unité de montage et partager les profits de l’exploitation avec le VITIB. Aussi, ce sont 1,4 milliard de francs pour le VITIB et 2,6 milliards pour le groupe Cerco, qui ont été mobilisés.

 

C’est un projet qui vient donner du contenu à la politique « un citoyen, un ordinateur » prônée par le président Alassane Ouattara, a souligné Alphonse Woï, le PCA du VITIB. « Par cet acte, notre pays est en train de rentrer progressivement dans le monde numérique (…) Ce qui permettra d’inonder la sous-région d’ordinateurs made in Côte d’Ivoire », a-t-il poursuivi.

 

L’unité industrielle qui aura une capacité de production journalière de 2 000 appareils, devrait être livrée d’ici la fin de l’année, a assuré Capo Chichi, le DG de Cerco. Ce dernier a en outre précisé que le projet intègre également un centre d’incubation et de formation technologique.