Johannesburg, le 1 août 2016 – Enko Education annonce la levée de USD 2.2 millions auprès de Proparco (filiale secteur privé de l’Agence Française de Développement) et d’Investisseurs & Partenaires (« I&P ») pour financer la croissance de son réseau d’écoles en Afrique.

Une levée de fonds pour développer plus de trente d’écoles en Afrique

Après deux premiers lancements d’écoles réussis au Cameroun et au Mozambique et une acquisition en Afrique du Sud, Enko Education ouvre trois nouvelles écoles secondaires au Cameroun et en Côte d’Ivoire dès la rentrée 2016. Dans les cinq prochaines années, Enko Education prévoit d’ouvrir plus de trente écoles dans une vingtaine de pays, principalement en Afrique francophone et australe.

Un modèle économique innovant

Fondé par Cyrille Nkontchou et Eric Pignot, Enko Education met en place un réseau panafricain d’écoles privées internationales, accessibles aux classes moyennes et supérieures.Le modèle économique d’Enko Education repose sur une association avec des écoles privées locales. L’établissement partenaire apporte sa connaissance du système éducatif local, le lien avec les parents d’élèves et des infrastructures. Enko Education fournit ingénierie pédagogique, méthodes éducatives innovantes et cursus éducatif pour obtenir une accréditation « Baccalauréat International » (IB) en un an. Enko Education assure également le développement et la gestion de l’école (recrutement d’un directeur expérimenté, du corps enseignant, des élèves, administration de l’école, etc.). 
Le tremplin vers les meilleures universités du monde 
L’ambition des écoles Enko Education : permettre aux jeunes talents africains d’intégrer des universités de renom, en leur donnant accès à un cursus international reconnu par les meilleures universités. Enko Education se positionne de façon compétitive par rapport aux lycées internationaux offrant l’IB en Afrique en divisant en moyenne les frais de scolarité par quatre, grâce à son modèle asset light et des professeurs locaux formés à l’IB. Tourné vers les classes moyennes africaines émergentes, Enko Education prévoit également d’intégrer entre 10% et 20% d’élèves boursiers dans ses écoles, issus de milieux moins favorisés. 

Un premier tour de table institutionnel 

L’investissement en capital de Proparco et d’I&P, premier tour de table institutionnel, servira à financer les premières années d’opérations des écoles existantes, ainsi que le lancement de nouvelles écoles en 2016 et 2017. Leur entrée au capital d’Enko Education permettra également de structurer et de formaliser la gouvernance du groupe.
Plus largement, ce financement vise à soutenir l’émergence d’une offre privée de qualité destinée aux classes moyennes africaines, en complément des efforts de scolarisation conduits par les états, notamment appuyés par l’AFD, la maison-mère de Proparco. Ce projet devrait également permettre, à terme, l’emploi de plus de 1 300 personnes, dont la moitié de professeurs qui auront bénéficié d’une formation à la pédagogie de l’IB.