Le groupe bancaire panafricain Ecobank Transational Incorporated (ETI) a enregistré au premier semestre 2016 une baisse de -42% de son résultat net part du groupe à 126, 59 millions de dollars. « Nos résultats semestriels étaient modestes et ont été réalisé dans un contexte marqué par la mitigation des activités économiques et une incertitude sur les marchés » a déclaré Ade Ayeyemi, le directeur général du groupe.

Le géant bancaire a enregistré au premier semestre 2016 un produit net de 1,02 milliard de dollars en léger recul de -5 % sur un an. « Le produit net bancaire demeure stable, à taux de change constant, comparé à l’exercice précédent tandis que les résultats sont en baisse en raison de la hausse des provisions » rajoute t’il.
Le chiffre d’affaires à taux de change constant est resté relativement inchangé par rapport à l’exercice précédent, tandis que le bénéfice après impôt est en baisse à 152,32 millions de dollars (-38 %). Une contre-performance légèrement aggravée par les effets de change (en dollars constants, la chute est de -34,42 %). « Malgré l’impact des contraintes réglementaires sur le chiffre d’affaires, notre coefficient d’exploitation s’établit à 64,3%, en ligne avec nos objectifs grâce à nos efforts de réduction des coûts » a fait savoir M. Ayeyemi.
La filiale nigériane d’Ecobank a vu son produit net bancaire chuter de -15 % à 381 millions de dollars (hors effets de la dépréciation du naira, le recul est de -12,22 %). Son résultat après impôts est en baisse de -51 % à 62 millions de dollars.

Dans la zone Uemoa, les résultats du groupe bancaire au premier semestre ont été plus encourageants. Le produit net bancaire régional y est en hausse de +2 % sur un an à 222 millions de dollars et le recul du bénéfice y est moindre (-20 % à 50 millions de dollars).
Sur la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières d’Abidjan, l’action Ecobank est resté stable, mais avec des volumes échangés de 11 millions de FCFA.

Mariata DIENG

Ce contenu pourrait également vous intéresser