Par Nephthali Messanh Ledy,

images

La Bénin va financer par prêt bancaire, la poursuite de quelques travaux lancés sous le régime précédent. Cette décision fait suite aux difficultés d’achèvement, en raison de la non mobilisation de la totalité du financement nécessaire pour leur conduite à terme.

Il s’agit notamment des travaux de réhabilitation de  la route Comè-Lokossa-Dogbo et de la bretelle Zounhoué–Athiémé- Frontière Togo (71km).

Ce besoin de financement, indique le gouvernement, concerne le règlement contractuel à faire à l’entreprise (en charge des travaux) en complément de celui de 15.473.568.367 de F CFA déjà perçu par l’entreprise au titre de l’avance de démarrage.

A noter que le montant du prêt consenti à l’Etat s’élève à 29.478.341.297 de francs auprès de la BGFI. « La notification du nouveau schéma de financement sera faite à la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) qui fait partie des contributeurs au financement du projet, avec l’Etat et les banques locales », précise l’exécutif béninois. « Il convient de noter que la BOAD avait en outre été chargée par le gouvernement de mobiliser le financement auprès des banques commerciales mais n’avait pas pu obtenir de meilleures conditions de prêt ».