Par Mariata Dieng,

le-siege-social-d-accorhotels-a-issy-les-moulineaux-pres-de-paris-le-12-juillet-2016_5636419

AccordHotels a publié ses résultats du 1er semestre en réalisant un résultat net part du Groupe de 74 millions d’euros. Le chiffre d’affaires du Groupe au 1er semestre 2016 s’établit  à 2 598 millions d’euros, en hausse de 2% à périmètre et change constants (pcc) par rapport au 1er semestre 2015.

La progression du chiffre d’affaire résulte d’une activité favorable sur la majorité des marchés clés du Groupe  (Europe Centrale, du Nord et de l’Est (NCEE : +4,1%), Asie-Pacifique (ASPAC : +4,8%), Amériques (+1,7%) et Méditerranée, Moyen Orient, Afrique (MMEA : +3,2%)).

Le résultat d’exploitation du Groupe s’est établi à 239 millions d’euros, en baisse de 4% à pcc par rapport au 1er semestre 2015. La marge de résultat d’exploitation est en léger repli à 9,2%.

AccorHotels affiche de solides progressions du résultat d’exploitation dans la majorité des marchés, avec notamment des croissances à deux chiffres sur les zones NCEE et MMEA. A l’inverse, la France et le Brésil pèsent négativement sur la profitabilité du Groupe, ainsi que les structures mondiales d’HotelServices qui portent les engagements liés au plan digital, à l’acquisition et au développement de onefinestay et de Fastbooking.

La très bonne performance de la zone NCEE (+10,5% à pcc) est portée par de forts niveaux d’activité en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Pologne, et par la stratégie de gestion d’actifs. La zone MMEA continue quant à elle d’être tirée par la solide reprise des pays de l’Europe du Sud.

Enfin, les résultats en baisse de la France (-4,2%) s’expliquent principalement par une diminution de l’activité observée depuis les attentats en 2015, particulièrement sur Paris, et ceux de la zone Amériques (-54,5%) souffrent des difficultés économiques rencontrées par le Brésil depuis deux ans.

Share Button