Le siège de la BICEC en vente? Cette bâtisse de plusieurs niveaux de la filiale de la française BPCE est proposée aux enchères pour une créance impayée de 471 millions de Fcfa.

La mise aux enchères déclarée de l’immeuble siège de la Banque Internationale pour le Commerce et le Crédit (BICEC) à Douala au Cameroun défraie la chronique. L’information parvenue aux journalistes avec la décision judiciaire qui justifie cette opération a très vite été démentie par cette banque filiale de la française BPCE.

La BICEC reconnaît certes avoir des démêlées avec la justice, mais pas au courant d’une éventuelle mise aux enchères de son immeuble siège. Ibrahim Zachari, le signataire du communiqué et qui est le bénéficiaire de la créance dit s’appuyer sur une décision de justice condamnant la banque à lui payer 471 600 816 Fcfa.

Les décisions de justice, notamment le plumitif d’un jugement civil rendu en 2013 par le tribunal de grande instance du Wouri et un arrêt de la cour suprême qui aurait été rendu en mai 2016 justifient les vélleités de vente. Ibrahin Zakari, soutient avoir déjà engagé un huissier pour la procédure de saisie et de vente aux enchères.

La Bicec compte plus de 315 000 clients et 39 agences au Cameroun et se vante d’être premier réseau bancaire du pays. L’Etat du Cameroun y est actionnaire à 17.50% contre 62.22% pour la BPCE

Share Button