Par Jean-Mermoz KONANDI.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a inauguré ce 26 juillet le premier train à grande vitesse du pays. L’infrastructure, construite par la société publique chinoise CCECC (China civil engineering construction company), aura coûté la bagatelle de 850 millions de dollars et relie la capitale fédérale Abuja à Kaduna, un important pôle économique plus au nord, sur une distance de 187 km au rythme de 150 km/heure. Une grande vitesse dans la sous-région selon les experts.

 

« La mise en service du train Abuja-Kaduna offre une alternative viable pour le transport entre la capitale fédérale et l’Etat de Kaduna, un couloir au potentiel important pour les industries, les activités agricoles et la circulation des personnes », a déclaré le président nigérian. Il a en outre souligné que le pays projette réhabiliter 3 505 km de voie ferrée et construire de nouvelles lignes pour desservir ce vaste territoire de près de 924 000 km² et de plus de 180 millions d’habitants.

 

Les passagers devront par exemple débourser l’équivalent de 1,50 dollars pour un aller simple en deuxième classe.

 

Share Button