n-OCP-ET-BAD-large570

La banque africaine de développement envisage d’accompagner l’Office chérifien des phosphates du Maroc (OCP) dans l’expansion de ses activités en Afrique. C’est ce qu’a annoncé un communiqué rendu public le 24 juillet par l’OCP.

Selon le communiqué, le président de la Banque africaine de développement (BAD), le Nigérian Akinwumi Ayodeji Adesina, s’est engagé à accompagner les différentes initiatives de l’OCP en faveur du continent africain.

Le président de la BAD dans une entrevue avec le président du groupe OCP, Mostafa Terrab, s’est dit satisfait de la convergence des visions des deux structures dans le domaine du développement agricole.

Pour rappel, l’OCP a lancé au début de l’année 2016 sa filiale africaine, baptisée OCP Africa. Ce lancement fait suite à l’inauguration par le roi Mohamed VI, en février dernier, de l’Africa Fertilizer Complex à Jorf Lasfar à 17 kilomètres d’El Jadida.

Ce complexe de production d’engrais qui a nécessité 5,3 milliards de dirhams d’investissement va produire des engrais adaptés aux sols africains.

Dans ce domaine, le groupe OCP veut aussi couvrir toute la chaine de valeur en Afrique, de la construction d’usines d’engrais locales à l’investissement dans la recherche sur les sols et les cultures en passant par le développement de capacités de logistique et distribution.