Le géant minier Randgold Ressources va verser, d’ici fin juillet, 22 millions de dollars de dividendes, soit un peu plus de 11 milliards FCFA, à ses actionnaires dont l’Etat ivoirien, a fait savoir ce 23 juillet Mark Bristow, le directeur exécutif de la firme qui exploite la mine d’or de Tongon, à environ 640 km au nord d’Abidjan.

Cette annonce devrait conforter les parties prenantes de l’entreprise qui commencent tout juste à bénéficier des premières retombées de leurs investissements depuis la mise en service en octobre 2011.

Au cours de sa traditionnelle conférence de presse trimestrielle, Mark Bristow, a souligné que l’objectif de production annuelle, antérieurement fixé à 290 000 onces, a enregistré une révision à la baisse de 10% à environ 260 000 onces, soit 7,37 tonnes, en raison d’une panne technique qui a duré 46 jours. Mais le niveau restera toutefois supérieur aux 242 948 onces (6,89 tonnes) produits l’année dernière. Et la production devrait remonter à 300 000 onces en 2017.

Sur la question récurrente de la durée de vie de la mine dont la fermeture est annoncée pour 2022, les perspectives s’annoncent bonnes avec « des opportunités très prometteuses » sur des « sites satellites » ce qui va permettre de prolonger la durée d’exploitation de la mine, a informé M. Bristow. Des projets dans le secteur agricole sont cependant mis en œuvre afin de préparer les populations à cette échéance inévitable.

Pour rappel, Randgold Ressources a représenté près de 30% des 23,5 tonnes d’or produits par la Côte d’Ivoire en 2015.