arab_contractors

Pour la construction d’un tronçon de la route transfrontalière Sangmélima-Ouesso, destinée à relier le Cameroun à la République du Congo, les autorités camerounaises viennent der confier les travaux à la société égyptienne du BTP, Arab Contractors, pour un montant total de 28,5 milliards de francs Cfa.

Il s’agira pour Arab Contractors de réaliser un linéaire de 32 kilomètres entre Bikoula et Djoum, afin de compléter les 65 km de route entre Sangmélima et Djoum, dont les travaux de construction n’étaient réalisés qu’à 25% (3 ans après leur lancement), selon une estimation faite l’année dernière, et ceci pour une durée de 20 mois.

Le contrat pour ce premier tronçon a été confié à la société iranienne Kayson Company, dont l’offre pour les travaux de construction de l’axe Bikoula-Djoum vient d’être rejetée par le gouvernement camerounais, officiellement pour «références insuffisantes dans l’exécution de projets similaires».

Le projet de construction de la route transfrontalière Sangmélima (Cameroun)-Ouesso (Congo) consiste à bitumer 651 km, dont 316 km du côté camerounais et 335 côté congolais (dont les 169 premiers km inaugurés le 11 février 2016).

Ce projet est financé par de nombreux bailleurs de fonds, dont la BADEA, la BID, la BAD, le Fonds saoudien de développement, le Fonds koweïtien, le Cameroun et le Congo.

Share Button