Par Jean-Mermoz KONANDI, Abidjan.

L’inflation au Nigeria a bondi à 16,5% fin juin contre 15,3% en mai, soit le plus haut niveau depuis octobre 2005, informe ce lundi le Bureau nigérian des statistiques.             

Une mauvaise nouvelle qui vient accentuer la pression sur une économie qui subit ainsi de plein fouet les effets de la dévaluation du naira par rapport au dollar avec le renchérissement des prix à l’import, dans un contexte où les cours de l’or n’offrent aucun horizon heureux pour l’heure.

 

La perspective d’une contraction de l’économie nigériane semble donc plus probable. En avril dernier, le FMI a réduit sa prévision de croissance à 2,3%, contre 3,2% en début d’année. La seconde moitié de l’année s’annoncent donc plus tendue, d’autant plus que la Banque centrale doit dévoiler dans dix jours de nouvelles mesures pour tenter d’enrayer la menace de récession qui plane.

Ce contenu pourrait également vous intéresser