Par Elisabeth K.

Grégory Quérel, président du groupe Necotrans, spécialisé dans la logistique internationale, a rencontré ce jeudi 14 juillet dernier à Yaoundé Ferdinand Ngoh Ngoh, secrétaire général de la présidence de la République du Cameroun, pour échanger sur la mise en activité prochaine du port en eau profonde de Kribi (PAK).L’homme d’affaire français a déclaré au sortir de cet entretien que son entreprise est disposée à entrer en activité le plus tôt possible et n’attend plus que le signal de l’Etat après la récente réorganisation, le 29 juin dernier, du PAK. Necotrans attends notamment la désignation des organes directeurs dudit port, pour entrer immédiatement en action dès la signature de son cahier de charges sur la place portuaire.

Pour mémoire, suite à un appel d’offres lancé en mai 2014 par les autorités camerounaises, le groupe Necotrans et le consortium Kribi Port Multi Operators (KPMO), ont été désignés adjudicataires du contrat de partenariat pour l’exploitation et la maintenance du terminal polyvalent du PAK. Le terminal conteneurs a quant à lui été concédé au Groupe Bolloré.

Après la publication officielle, le 26 août 2015, du communiqué du Premier ministre désignant les gestionnaires des terminaux du PAK, les termes précis des contrats de partenariat sont en train d’être discutés avec les autorités camerounaises. Le contrat concernant le consortium Nectrans/KPMO prévoit une concession de 20 ans, des investissements de 26,2 millions d’euros (environ 17,16 milliards de FCFA) et des redevances versées à l’État camerounais.

Ce contenu pourrait également vous intéresser