thumbnail_Photo OPV SIB

Dans le cadre de l’Offre Publique de Vente (OPV) des actions de la Société Ivoirienne de Banque (SIB) détenues par l’Etat de Côte d’Ivoire, la SIB, filiale du groupe Attijariwafabank, en partenariat avec le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, a organisé, une conférence de presse de lancement d’une OPV, en présence des médias, de nombreux Institutionnels et Dirigeants de Banques ainsi que des SGI Co-chefs de file et membres du syndicat de placement.

Monsieur Seydou BAMBA, Directeur des Participations et de la Privatisation (DPP), représentant le Ministre auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat est revenu sur le cadre de l’opération et ses objectifs en soulignant : « l’État de Côte d’Ivoire dans le cadre de la mise en œuvre de son programme de privatisation, se prépare à lancer sur le marché financier de l’UEMOA, une Offre Publique de Vente des actions de la SIB, par le truchement de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). La mise en œuvre de cette politique s’est traduite en 2012, par la définition de nouveaux axes d’orientation stratégiques pour une gestion optimale des entreprises publiques. L’axe n°1 de cette stratégie porte sur le nouveau périmètre d’intervention de l’action économique de l’Etat.Concernant plus spécifiquement, le secteur bancaire, il est envisagé la privatisation de quatre (4) banques à capitaux totalement ou partiellement publiques, dont la Société Ivoirienne de Banque.Dans le cadre de la privatisation de cette banque, le Gouvernement a autorisé, le 08 avril 2015, la cession partielle de sa participation à hauteur de 39% de la SIB au groupe bancaire marocain Attijariwafa bank.

Ainsi, l’Etat de Côte d’Ivoire et Attijariwafa bank ont conclu, le 1er juin 2015, un contrat de cession et d’acquisition des actions de la SIB à hauteur de 39%. Pour la mise en œuvre dudit contrat, le groupe bancaire marocain s’est engagé, conformément aux clauses du contrat, à céder 15% du capital de la banque, à travers la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières, répartis comme suit :12% au public et 3% aux salariés de la banque.Toutefois, au regard du standing de la banque, acteur majeur dans le paysage bancaire national, le Gouvernement a décidé, le 27 avril 2016, de rajouter 5% supplémentaire de sa participation dans le capital de la banque, initialement réservés à un investisseur institutionnel national.Cette action permettra la cotation de la SIB au premier compartiment de la BRVM, qui accueille les plus grosses capitalisations boursières. Ainsi, le volume des actions à céder dans le cadre de cette OPV en cours de réalisation, se fixe à 20%, soit 2 000 000 d’actions».

Pour sa part, Daouda COULIBALY, Directeur Général de la SIB a présenté à l’auditoire, l’attractivité de la banque à travers son ancrage dans le pays et sa dynamique de croissance impulsée par le groupe Attijariwafabank rassurant les futurs actionnaires sur les potentialités de l’institution cinquantenaire en ces termes : « Prendre des actions àla SIB aujourd’hui, c’est faire un bon investissent au regard des performances de la banque.

Les chiffres de l’exercice 2015 ont été très satisfaisants permettant à la banque d’être sur le podium des banques ivoiriennes. Le Résultat Net a connu une progression importante de l’ordre de 75% pour finir à 15 milliards FCFA contre 8,5 milliards en 2014. Le Total Bilan a progressé de quasiment 50% d’une année à l’autre, ce qui est une performance remarquable au regard de l’évolution du marché bancaire global.

La banque s’est inscrite dans une dynamique de croissance solide respectant l’ensemble des ratios imposés par la commission bancaire et les normes internationales tout en poursuivant l’amélioration à la fois du Coefficient d’Exploitation et la Maîtrise des Risques.

Le Taux de Provisionnement est au-delà de 90%, l’un des meilleurs des banques de la zone UEMOA.Les principaux atouts de la SIB sont sa solidité, son adossement à un grand groupe bancaire africain, Attijariwafabank, premier du continent en termes d’actifs hors Afrique du Sud. Aujourd’hui, la Société Ivoirienne de Banque est la troisième banque sur le marché ivoirien. Dotée d’une assise financière solide, d’un capital de savoir-faire diversifié et d’outils d’expertise moderne, la SIB vise à l’horizon 2020 selon le plan stratégique 2016-2020, un PNB de plus de 66 milliards FCFA contre 43,7 milliards en 2015 et un réseau d’agences proche de la centaine. Le résultatdevrait continuer à progresser dans une moyenne de 10 à 15% chaque année».

La période de souscription de l’OPV se déroulera du 18 au 29 juillet 2016.

Le montant global de l’Opération s’établit à 26 146 000 000 FCFA, soit une cession de 1 700 000 actions au prix de 14 000 FCFA par action pour le grand public et de 300 000 actions au prix de 7820 FCFA par action pour les employés de la banque.

Le dispositif de communication mis en place annonce une campagne médias et hors médias préalable à la période de souscription et ce, jusqu’au terme de l’opération.

Les souscriptions se font auprès des SGI et de leur réseau bancaire.

Share Button