img_6168.jpgC’est le cinquième remaniement ministériel instruit par le président Ibrahima Boubakar Keita (IBK) depuis sa prestation de serment en septembre 2013. Ce nouveau remue-ménage intervenu le 7 juillet reflète l’accord de paix signé en 2015 à Alger et suivi d’une situation de ni paix ni guerre. Le premier ministre Modibo Keita reste en poste. L’on note une ouverture mesurée vers les groupes armés..
Ainsi, un membre de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, rébellion) fait son entrée dans le gouvernement en la personne de la militante Nina Wallette Intalou, 53 ans, vice-présidente de la commission Justice, vérité et réconciliation avant sa nomination et désormais ministre de l’Artisanat et du Tourisme. Le CMA qualifie cette nomination de “non événement” pour n’y avoir pas été associé.
Autre figure de la rébellion Mohamed El Moctar, ministre de la Réconciliation nationale. Ancien ministre de la culture sous Amadou Toumani Touré, il serait proche de la branche pro-Mali du Mouvement arabe de l’Azawad ( M.A.A) .
A noter que 7 ministres du précédent gouvernement ont quitté leurs fonctions. Parmi les 9 entrants, l’avocat Mamadou Ismaël Konaté au ministère de la Justice, un professionnel qui a suivi et défendu tous les dossiers sensibles du locataire du palais Koulouba depuis 2013.

Avant sa nomination, il était à la tête du comité d’experts en charge de la réforme constitutionnelle.

A noter un revenant en la personne de Tiémoko Sangaré qui occupera le département des mines. L’actuel Président de l’ADEMA peut dire “merci” aux alliances politiques.
Ce nouveau gouvernement compte 34 membres contre 32 pour le précédent, huit femmes contre six et neuf nouveaux membres.
En voici la liste complète :

1. Ministre de l’Administration territoriale : Abdoulaye Idrissa Maïga

2. Ministre de la Défense et des Anciens combattants : Tiéman Hubert Coulibaly

3. Ministre des Mines : Pr Tiémoko Sangaré

4. Ministre de la Sécurité et de la Protection civile : Général de brigade Salif Traoré

5. Ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire : Hamadou Konaté

6. Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine : Abdoulaye Diop

7. Ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Garde des Sceaux : Me Mamadou Ismaël Konaté

8. Ministre de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat : Mohamed Ag Erlaf

9. Ministre de l’Economie et des Finances : Dr Boubou Cissé

10. Ministre de la Réconciliation nationale : Mohamed El Moctar

11. Ministre des Maliens de l’extérieur : Dr Abdourhamane Sylla

12. Ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé : Konimba Sidibé

13. Ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières : Me Mohamed Ali Bathily

14. Ministre de l’Agriculure : Kassoum Denon

15. Ministre de l’Elevage et de la Pêche : Dr Nango Dembélé

16. Ministre de l’Education nationale : Pr Kénékouo dit Barthélémy Togo

17. Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique : Pr Assétou Founé Samaké Migan

18. Ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Porteparole du gouvernement : Me Mountaga Tall

19. Ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement : Mme Traoré Seynabou Diop

20. Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat : Ousmane Koné

21. Ministre du Développement industriel : Mohamed Ali Ag Ibrahim

22. Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle : Mahamane Baby

23. Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique : Dr Marie Madeleine Togo

24. Ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les Institutions : Mme Diarra Raky Talla

25. Ministre du Commerce : Abdel Karim Konaté

26. Ministre de l’Energie et de l’Eau : Malick Alhousseini

27. Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable : Mme Keita Aïda M’Bo

28. Ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Population : Sambel Bana Diallo

29. Ministre de la Culture : Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo

30. Ministre de l’Artisanat et du Tourisme : Mme Nina Walett Intallou

31. Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille : Mme Sangaré Oumou Ba

32. Ministre des Sports : Housseini Amion Guindo

33. Ministre des Affaires religieuses et du Culte : Thierno Amadou Omar Hass Diallo

34. Ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne : Amadou Koïta

Ce contenu pourrait également vous intéresser