Par Elisabeth K, Yaoundé.

En décidant de quitter l’Union européenne (UE), le Royaume-Uni n’influence en rien la trajectoire du Cameroun vers les Accords de partenariat économique (APE). C’est ce qui ressort des travaux de la 41e session du Comité de suivi de la mise en œuvre de l’Accord de partenariat économique bilatéral Cameroun-UE qui se sont tenus le 7 juillet dernier à Yaoundé.
« Nous constatons que même au niveau de l’Europe, on n’a pas encore tiré tous les enseignements de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne car, d’après les dispositions de l’article 50 du Traité de Lisbonne, il y a une certaine démarche qui doit être suivie et elle va être longue.
 Donc, pour ce qui est du Cameroun, nous restons dans la perspective du 04 août », déclare Jean Tchoffo, secrétaire général du ministère camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire. A partir de cette date, le Cameroun va entrer dans la phase du démantèlement tarifaire. « La sortie de la Grande-Bretagne va forcément impacter sur les financements au titre du Fonds européen de développement », ajoute néanmoins Jean Tchoffo.