Par Jean-Mermoz KONANDI, Abidjan.

La Société ivoirienne de banque (SIB) filiale du groupe Attijariwafa Bank va placer sur le marché régional de la BRVM 20% d’actions, soit l’équivalent de 2 millions de titres. L’opération publique de vente qui démarre effectivement ce 18 juillet et ce jusqu’au 29 du mois, a été présentée ce vendredi au cours d’une conférence de presse à Abidjan. 

De fait, la SIB se conforme à un engagement du groupe marocain pris le 2 juin 2015 lors de la formalisation du rachat de 39% de parts publiques supplémentaires (portant temporairement la participation Attijariwafa Bank à 90%), de rétrocéder 15% de ces actifs via le marché de la BRVM. Et l’Etat ivoirien disposant de 10% du capital a choisi de céder 5% de ses parts restantes dans le cadre de cette opération.

 

D’où le niveau de 20% de parts représentant 2 millions de titres qui sont mis en en vente. Avec 3% des titres réservé aux salariés au prix unitaire de 7 820 francs CFA et le reste ouvert au grand public pour 14 000 francs CFA l’unité.

 Dans son exposé, Daouda Coulibaly, le directeur général de la SIB, a insisté sur « la force de l’établissement bancaire adossé à la première banque africaine en terme d’actifs, hors Afrique du Sud ». Un gage qui a imprimé une toute autre allure à la banque passé du 8ème rang, au moment de l’entrée du groupe marocain dans le capital en 2010, à la 3ème place « en terme de dépôts et de crédits » en 2015.

 

Sur le dernier exercice par exemple, le résultat net a bondi de 75% en 2015 à 15 milliards FCFA et sur les trois dernières années, « le retour sur investissement est en moyenne de 30% », a-t-il confié. Et d’ici 2020, le produit net bancaire devrait passer de 44 milliards en 2015 à un peu plus de 71 milliards FCFA, avec 92 agences (54 en 2015) et un résultat net prévu pour s’établir à 24 milliards FCFA à cette échéance. « Nous vison un retour sur investissement de 20% sur la période, ce qui reste toute même exceptionnel sur le marché régional », a confié M. Coulibaly.

 

L’opération qui va rapporter globalement 26,15 milliards FCFA est arrangée par les SGI Africaine bourse et BNI Gestion et peut être souscrite auprès des SGI de la zone UEMOA. A noter toutefois qu’un plafond de souscription sera indiqué pour chaque entité afin de donner d’être en phase avec la volonté du gouvernement ivoirien de favoriser un actionnariat population et contribuer à l’animation de la BRVM.