L’Agence UMOA-Titres (AUT)annonce que l’émission d’Obligations du Trésor de la Guinée-Bissau par adjudication N°01/2016 du 07/07/2016, d’un montant de 11 milliards FCFA et d’une maturité de 3 ans, a été reportée à la date du lundi 11 juillet 2016 en raison de la célébration de la fin du Ramadan.
Un contexte tendu

Dans le fond, cette émission intervient alors que le FMI annonce avoir suspendu sa coopération avec Bissau à l’issue d’une tournée de deux semaines dans ce pays d’Afrique de l’Ouest au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC) . D’autres partenaires (UE et BAD) auraient emboîté. A l’origine de cette «punition», le décaissement début mai de 35,2 milliards de francs CFA environ (63 millions d’euros), par le gouvernement déchu, des comptes de l’Etat pour acheter l’ensemble des dettes du secteur privé. Et cela sans tenir compte des garanties juridiques ou de son impact sur l’économie du pays et des engagements qui lient la Guinée-Bissau avec ses institutions financières internationales. Le  gel pourrait replonger ce pays dans la crise.

 Aussi, cette sortie sur le marché obligataire est une bouffée d’oxygène pour  les autorités guinéennes. 

Ce contenu pourrait également vous intéresser