Le gouvernement mauritanien est décidé à donner le maximum de valeur ajoutée au nouvel aéroport international « OUMTOUNSY » de Nouakchott, situé à 25 kilomètres au Nord de la ville, qui a été inauguré le 23 juin dernier.Ainsi, au cours du conseil des ministres hebdomadaire du jeudi 30 juin, la ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, Amal Mint Maouloud, a présenté une communication relative « à l’aménagement d’une zone d’activités économiques autour de la nouvelle plate aéroportuaire ».

Ainsi « il sera procédé à une étude de faisabilité d’un projet de développement centré sur la nouvelle infrastructure comportant l’aménagement d’une zone de fret et de logistique, la mise en place d’infrastructures hôtelières, de commerce et de loisir, de même que la construction d’un centre de conférences capable d’accueillir les grands événements internationaux ».

Le nouvel aéroport international de Nouakchott est capable d’accueillir annuellement 2 millions de voyageurs et peut recevoir les appareils de dernière génération à l’image des Airbus A 380.

  Il est présenté comme une infrastructure « stratégique » devant permettre à la Mauritanie de tirer le maximum d’opportunités de ses potentialités économiques en attirant les investisseurs étrangers.

Cependant, partie de l’opinion raille la nouvelle plate forme aéroportuaire comme « un éléphant blanc » dans un environnement d’extrême pauvreté qui manque de tout.

           AS

       

Share Button