Basée au Sénégal, Teranga Gold annonce, le 19 juin 2016, l’acquisition de Gryphon, une société aurifère qui détient 90% de la mine d’or de Banfora au Burkina Faso. «Une opportunité pour diversifier notre portefeuille», a déclaré Richard Young , PDG de Teranga dans une note aux investisseurs. Son vis-à-vis, Steve Parson, directeur général de Gryphon, voit dans ce rapprochement aux allures d’une fusion-acquisiton les moyens de créer un grand groupe aurifère ouest africain.La transaction est encadrée par la loi australienne (Australians Corporations Act 2001) et devra nécessiter le feu vert de Ouagadougou (Burkina Faso). 

Selon les termes de l’arrangement qui se fera entièrement par troc d’actions, chaque part de Gryphon sera échangée à raison de 0,169 parts de Teranga sur la Bourse d’Australie (ASX) et sur la Toronto Stock Exchange (TSX). 

La transaction est estimée à 63 millions de dollars sur la base du cours de clôture de la société “sénégalaise” le 17 juin à la TSX. A terme, les actionnaires de Teranga détiendront 85% de l’ensemble contre 15% pour ceux de Gryphon.
A noter que le premier actionnaire de Teranga, à savoir la société Tablo Corporation, basé à Panama City et appartenant au groupe Mimran, a décidé d’exercer sa clause anti-dilution inscrite dans le pacte d’actionnaires, ce qui se traduira par une injections de capitaux à valeur de 9 millions de dollars dans Teranga. 
La mine de Banfora renfermerait des gisements estimés à 2,98 millions onces soit une valeur de 67,1 millions de dollars sur la base d’une teneur de 1,39 grammes par tonne. 

Share Button