Après une importante perte de 12,18 milliards FCFA en 2014, la filiale ivoirienne du géant néerlandais Unilever remonte la pente avec un résultat négatif passé à 2,611 milliards fin 2015, soit un bond de 78,6% enregistré.

Au cours de l’assemblée générale de ce 22 juin, Luc-Olivier Marquet, le président du conseil d’administration, a salué cette nette évolution, fruit de la restructuration engagée au sein de l’entreprise afin de réduire les coûts, améliorer les circuits de distribution et du nouveau management du portefeuille des marques, malgré une légère baisse de 3% du chiffre d’affaires. Des mesures qui devraient avoir davantage d’impacts sur les résultats au cours de l’année a-t-il indiqué.

L’entreprise, pour conduire sa nouvelle politique avait nommé en début décembre, Ziobeieton Yeo, nouveau directeur général et ouvert en mars dernier son usine de production de mayonnaise dans la capitale ivoirienne.

Unilever Côte d’Ivoire est spécialisé dans la fabrication et la commercialisation de produits alimentaires et d’entretien et couvre les pays de l’Afrique de l’Ouest francophone.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser