La Caisse de Dépôt et de Développement (CDD) de Mauritanie, un établissement à capitaux entièrement publics, investit la filière de l’or.« La CDD est un établissement public à statut spécial dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière ».
Cette institution créée en 2011, annonce avoir ouvert plusieurs guichets dédiés à l’achat de l’or auprès des orpailleurs traditionnels. La recherche de l’or suivant les méthodes artisanales été légalisée il y a tout juste quelques mois en Mauritanie.

Une mesure des autorités à l’origine d’un assaut des sables de l’Inchiri de la part de plusieurs centaines de chercheurs, dont l’écrasante majorité est revue plutôt déçue de l’odyssée.

La CDD va acheter le métal jaune auprès des très rares dépositaires suivant un prix fixé au quotidien par la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), avec un mode règlement cash au niveau de ses guichets « dans le respect des normes exigées par la qualité et le poids du métal cédé » explique l’institution.

Par ailleurs, cette annonce est assortie d’une mise en garde contre toute tentation d’exportation vers l’étranger de l’or « en transgression » des règles relatives de contrôle.

La CDD a pour mission « de recevoir des fonds du public, incluant notamment les entreprises d’état, octroyer des crédits en développant le micro crédit, emprunter sur le marché et prendre les mesures idoines pour la couverture des risques ».

AS

Ce contenu pourrait également vous intéresser